Formation de Directeur de production

degrade_rouge_fond

07

mars

10h00 - 13h00

Session d'admission

Je participe 

03

avril

17h30 - 18h30

Réunion d'information en ligne

Je participe

16

mars

14h30 - 17h30

Portes ouvertes

Je participe
Admission
Bac+2
Rythme
Initial
Rentrée
Octobre 2024
Certificat
Titre RNCP niveau 6 certifié
degrade_rouge_fond

Présentation de la formation

Une polyvalence à toutes épreuves, une capacité d'adaptation et un excellent sens relationnel sont indispensables pour s'épanouir dans ce métier. En effet, de la logistique technique et à la gestion du personnel, en passant par les aspects juridiques et financiers, le Directeur de production / la Directrice de production travaille sur tous les fronts pour mener à bien ses projets cinématographiques ou télévisuels.

 

Déroulé de la formation

1ère année

Tronc commun

2ème année

Tronc commun

3ème année

Spécialisation

Production

TITRE RNCP

NIVEAU 6 CERTIFIÉ

délivré par le CLCF

degrade_3

Les objectifs

S’initier à l'accompagnement du réalisateur dans toutes les étapes de la fabrication du film : Du développement artistique à la diffusion via différents projets cinématographiques auxquels il va participer

  • Savoir concevoir et suivre le budget des projets cinématographiques et télévisuels
  • Maîtriser la chaîne de droits pour permettre la production et l’exploitation du film
  • Apprendre à gérer les équipes

La formation a pour ambition de préparer à l’obtention de la certification responsable de production de projets culturels. A l’issue de la formation, l’apprenant/formé/étudiant/stagiaire sera capable de mobiliser ses compétences lors de :

Définition et conception d’un projet culturel.

Réalisation d’un diagnostic de l’existant.

Réaliser un diagnostic critique de l’existant, en s’appuyant sur des rencontres de professionnels ainsi que sur une analyse du territoire, des aspects économiques, sociaux, touristiques, culturels et environnementaux, afin d’identifier les axes de développement culturel.

Définition des objectifs d’un projet culturel

Définir les orientations et les objectifs du projet culturel, en s’appuyant sur le diagnostic préalablement réalisé, de manière à répondre aux besoins et enjeux préalablement identifiés

Définition des actions à conduire et des moyens nécessaires à la réalisation d’un projet culturel

Traduire le projet culturel en termes d’actions à conduire, en fonction de ses objectifs et de ses finalités, de manière à déterminer les moyens humains et financiers à mobiliser dans le cadre de sa réalisation.

Evaluation d’un projet culturel sur la base de la définition préalable de critères et d’indicateurs

Définir les indicateurs et critères d’évaluation du projet culturel, en fonction de ses objectifs et finalités, de manière à en mesurer les effets et impacts (culturels, sociaux, environnementaux, etc.), de sa mise en œuvre.

Mobilisation les partenaires stratégiques autour d’un projet culturel

Prospecter les différentes parties prenantes (partenaires institutionnels, professionnels, privés, populations concernées) pouvant accompagner et/ou être mobilisées dans le cadre du projet culturel, en fonction des objectifs, de l’environnement et des spécificités de ce dernier, de manière à développer des partenariats et coopérations

Gestion des aspects budgétaires, administratifs et juridiques d'un projet culturel

Etablissement du budget prévisionnel du projet culturel

Etablir le budget prévisionnel du projet culturel, en évaluant et répertoriant l’ensemble des postes de dépenses et de recettes, de manière à estimer les ressources nécessaires au projet.

Réalisation et suivi des demandes de subventions

Effectuer des demandes de subventions, aides, mécénat, sponsoring, partenariats, en collectant les différentes pièces nécessaires à la constitution des dossiers, et en assurant leur suivi administratif auprès des partenaires institutionnels, afin de financer le projet.

Gestion et suivi budgétaire d’un projet culturel

Suivre et analyser les évolutions budgétaires du projet culturel, en effectuant des reporting réguliers, de manière à garantir l’équilibre budgétaire et prendre les décisions stratégiques et opérationnelles adéquates

Établissement des différents contrats nécessaires à la production et l’exploitation d’un projet culturel

Établir les différents types de contrats de coproduction, de résidence, de cession, de travail, conventions, etc. nécessaires à la production et à l’exploitation du projet artistique, en tenant compte :

- Des règlementations applicables

- Des accords mutuels entre les parties-prenantes

- Des spécificités de la production afin de formaliser les engagements avec les différents partenaires/collaborateurs.

Mise en œuvre les opérations réglementaires liées au projet culturel.

Effectuer les demandes d’autorisation relatives aux droits d’auteurs et droits voisins nécessaires à l’exploitation des œuvres, en effectuant les démarches nécessaires, afin de pouvoir reproduire ou diffuser diverses œuvres préexistantes réalisées par un tiers.

Organisation de la mise en œuvre du projet culturel

Identification des lieux d’accueil

Evaluer l’adéquation des lieux d’accueil aux besoins techniques et artistiques du projet, en s’appuyant sur leurs fiches techniques, afin de procéder - en concertation avec les équipes - aux ajustements nécessaires.

Suivi logistique des actions culturelles

Organiser la logistique des actions culturelles, en effectuant les démarches nécessaires (devis, réservations, suivi des bons de commande, etc.), de manière à en assurer leur bon déroulement.

Organisation et suivi de la régie d’exploitation du projet.

Coordonner les équipes d’accueil, en s’appuyant sur l’élaboration des feuilles de route et des plannings des intervenants, de manière à organiser l’accueil du projet.

Conception d’actions de médiation culturelle

Détermination des publics ciblés par les actions de médiation.

Déterminer les publics concernés par la médiation culturelle, en fonction de leurs caractéristiques (âge, CSP, niveau scolaire, handicap, etc.) et/ou de leurs intérêts communs, de manière à concevoir des actions de médiation adaptées.

Conception de parcours de médiation culturelle

Elaborer les dispositifs/parcours de médiation culturelle, en définissant les objectifs, les actions à mener, les modalités et critères d’évaluation de ces actions, ainsi que les outils et supports de médiation, de manière à mettre en relation le public visé et les contenus culturels/artistiques.

Conception d’outils et de support de médiation culturelle

Concevoir des outils et supports de médiation (images, écrits, supports audio, multimédias, etc.), en veillant à les adapter aux différents types de public, dans le but de faciliter leur compréhension et leur participation à l’activité de médiation

Elaboration de fiches pratiques d’action de médiation culturelle

Elaborer des fiches pratiques, en précisant le déroulé, les moyens, les modalités, et les conditions de réalisation des actions, afin d’outiller les intervenants et médiateurs dans la mise en œuvre des actions de médiation.

Communication autour du projet et de ses activités culturelles.

Mise en œuvre une stratégie de communication

Etablir un plan de communication digitale et hors ligne, en définissant et caractérisant les différentes actions à mener ainsi que leurs objectifs, de manière à promouvoir le projet culturel.

Déploiement d’une communication en ligne

Déployer une communication digitale, en s’appuyant sur la réalisation de campagne e-mailing et la diffusion de contenus sur les réseaux sociaux, afin d’accroitre la visibilité sur les actions culturelles menées.

Mise en œuvre d’une stratégie médias

Rédiger des communiqués et dossiers de presse à destination des médias, en fonction de leur ligne éditoriale, de la nature du projet ainsi que des publics visés, de manière à informer et rassembler autour du projet culturel

85,7%

de réussite

à la certification en 2022

+ 200

entreprises partenaires

en 2022 - 2023

100%

D'insertion Professionnelle

(promotion 2020 & 2021 - hors poursuite d'études)

 

Les temps forts de la formation

Cours théoriques
  • Gestion de production, économie du cinéma, droits d'auteur, comptabilité, histoire du cinéma, Masterclass.
Tournages
  • Diverses productions cinématographiques (10 en moyenne) : film, docu, court-métrage
  • En groupe ou individuel
  • Encadrées par des professionnels. 
Stages
  • 1ʳᵉ année > Stage d'1 mois.
  • 2ᵉ et 3ᵉ année > Stage de 4 semaines.

Stages possibles tout au long de l’année.

degrade_bleu_fond

Durée

La formation se déroule sur 3 ans pour un total de 1948h réparties en 9 unités d’enseignement dont 29 h d'évaluation.

  • 642 h en 1ʳᵉ année
  • 619 h en 2ᵉ année
  • 687 h en 3ᵉ année

Le programme de la 1ère année

  • Cours théorique sur la chronologie du film : apprentissage des notions fondamentales de la production cinématographique et audiovisuelle
  • Atelier production : chiffrer un scénario, constituer un dossier de production

EN SAVOIR PLUS

Le programme de la 2ème année

  • Cours de spécialisation : initiation aux métiers de la production, économie du cinéma et de l'audiovisuel
  • Lors des tournages, vous exercez au moins une fois le rôle de directeur de production

EN SAVOIR PLUS

Le programme de la 3e année Directeur de production

Durant la formation vous aurez trois types de cours :

Cours animés par des professionnels spécialistes du logiciel ou du langage

Travaux Dirigés : en classe les apprenants mettent en pratique les notions expliquées par l’intervenant

Travaux pratiques : en autonomie les apprenants doivent effectuer différents montages de courts métrages

29 heures d'évaluation font également partie du programme.

 Les cours théoriques : 222H

Ce cours a pour objectif de vous préparer à comprendre les thématiques qui seront traitées à partir d’exposés théoriques en alternance avec des travaux dirigés et travaux pratiques.

L’accent sera mis sur les fondamentaux de la mise en production d’une fiction et la méthodologie d’apprentissage des savoir-faire de la direction de production de fiction. Acquis globaux de la fabrication et des intervenants dans la fabrication et création d’un film.

Ce cours permettra de connaitre l’économie de la filière cinématographique avec la production et le financement des films en passant par l’histoire économique et institutionnelle du cinéma français.

Vous aurez à comprendre les publics et marchés et le paysage audiovisuel français .

Cours sur les fondamentaux du droit de l'audiovisuel pour acquérir les principes juridiques.

L’objectif est d’identifier les notions juridiques de base propres à l’audiovisuel : les lois régissant le secteur, les droits d’auteurs et les droits voisins et appréhender les effets de leur application sur les différents services de communication audiovisuelle, ainsi que sur la vie d’un contenu média : de sa mise en production à sa diffusion.

Ce cours a pour objectif de savoir évaluer un projet à la lecture du scénario, en faire l’étude et établir le devis prévisionnel et une ébauche de plan de travail, être en mesure de lire et d’optimiser le plan de travail établi par le 1er assistant en fonction des critères de la production, maitriser tous les documents que le directeur de production doit connaître pour mettre en place une prépa, un tournage et une post production (contrats, devis fournisseurs, planning divers, repérages, grilles de salaires, etc…), savoir mener une négociation avec un agent d’acteur, un fournisseur, un technicien, savoir établir une situation (cost report), maitriser la convention collective et savoir adapter un projet en fonction de ses impératifs

L’expérience dramaturgique interroge sur la frontière entre réel et fiction, entre rationnel et émotionnel, entre l’idée brute et sa mise en image, entre le visible et l’imaginaire. L’étude du cinéma est un voyage durant lequel nous traversons des contrées diverses, qui vont du rire à la peur, du désir à la psychologie, du savoir au mystère, du mythe à la légende.

 LES ATELIERS ET TP : 138H

Dans ce cours on étudie les différentes phases et aspects à considérer dans le développement d’un scénario, depuis sa conception jusqu’à sa mise en scène, pour sa présentation au cinéma, à la télévision. Il vous sera présenté les concepts fondamentaux du scénario : histoire, intrigue, personnage et jeux de personnages, effets dramatiques…

  • Analyse des éléments qui composent un scénario
  • Notions de dramaturgie : l’incident déclencheur, les trois actes (exposition, confrontation, résolution), le climax, le dénouement, le personnage, l’objectif, le conflit, les obstacles, la séquence, le flash-back, l’ellipse...
  • Définition des éléments qui composent une fiche de lecture : Le genre, l’intrigue, la construction du récit, la progression dramatique, les personnages, les dialogues...

Connaitre le rôle du distributeur et à quel moment il rentre en jeu. L’objectif est de connaitre et de comprendre la stratégie de communication qui va accompagner le film (relations presse, campagne média, création d’affiche et bande-annonce du film). 

Comprendre le rôle de l’administrateur de production qui est le plus proche collaborateur du directeur de production. C’est avec lui qu’il établit le devis définitif et les prévisions de trésorerie, suit l’application et l’exécution des contrats de toute nature, contrôle les dépenses de la production, s’assure du bon respect du droit social… 

Ce cours vous permettra de comprendre les rôles et les responsabilités d’un administrateur de production et a pour objectif de donner un aperçu sur la gestion financière d’un projet, de la comptabilité du film à la comptabilité générale de la structure. 

Plusieurs séances sont programmées pour vous faire connaitre les spécificités de production pour la télévision et dans le domaine de l’animation. Les séminaires seront assurés par des directeurs de production spécialisés dans le secteur de la télévision et l’animation.

Les ateliers de préparation production web série aboutiront à l'élaboration par chaque binôme, futurs directeurs de production, d'un dossier de production qui tient compte du producteur (financement, établissement et suivi du budget), du réalisateur (gestion et mise en œuvre des moyens nécessaires au tournage) et des techniciens (négociation des salaires, déroulement du tournage).

 TOURNAGES : 238H

En décembre, chaque équipe va tourner un sujet 00 qui sera un travail collectif. Le choix du sujet est imposé par l'école. Il est tourné en 10 plans maximum avec 12 minutes de rushes. Les acteurs sélectionnés pour cet exercice sont des étudiants du Cours Florent.

Chaque étudiant en spécialisation Directeur de production a en charge la mise en oeuvre de courts-métrages d'environ 10 mn chacun. Pour se faire, il doit constituer un dossier de production type CNC et organiser les différentes étapes de travail des équipes : 

  • Travail sur le scénario
  • Présentation
  • Casting
  • Répétition à l’italienne
  • Répétition générale
  • Installation des décors
  • Tournage et démontage décors
  • Montage image
  • Montage son
  • Mixage
  • Vérification du montage
  • Projection

Diplôme et modalités d'évaluation

Titre de Responsable de Production de projets culturels de l'IESA, Certification professionnelle - NSF 323, Niveau 6,  enregistrée au RNCP sous le numéro 37040, par décision du Directeur Général de France Compétences du 23 novembre 2022

Les évaluations prennent la forme de 3 mise en situation professionnelle

Projet culturel :  définition, mise en place et suivi du projet

Définition et la mise en place d’un projet culturel et artistique – un film – les candidats devront :

En préparation du projet :

  • Evaluer le projet
  • Définir les éléments nécessaires à la faisabilité

Etablir le dossier de production, constitué des éléments suivants :

  • Le dossier financier
  • Le dossier juridique
  • Le dossier artistique

Lors de la fabrication du projet :

  • Assurer le suivi budgétaire du projet
  • Définir et communiquer les feuilles de routes et plannings

Un évènement culturel et artistique

Définition et mise en place d’un évènement artistique et de sa médiation

  • Evaluation de la faisabilité du projet
  • Définition des ressources nécessaires (techniques, logistiques et humaines)
  • Organisation l’évènement dans le détail de l’accueil du public
  • Définir les publics visés
  • Définir les actions de médiation
  • Concevoir les actions et supports de médiation

La communication d’un projet culturel

Dans le cadre de la mise en place d’un projet culturel, les candidats devront :

  • Evaluer les besoins en communication
  • Concevoir la communication digitale et hors ligne
  • Elaborer les supports de communication
  • Diffuser la communication retenue aux publics visés et prescripteurs

 Présentation et soutenance orale devant le jury de certification

Plusieurs cas pratiques d’après des cas réels d’entreprise sur la gestion budgétaire et administrative d’une production d’un projet culturel

  • Gestion budgétaire et comptable
  • Rédaction de documents administratif et juridiques tels que : contrat de production, CERFA, contrats et payes, demandes d’autorisations (DPLA et sécurité)

Évaluations par des enseignants professionnels.

  • Rédaction d’un dossier de mécénat à destination d’entreprise privée

Présentation et soutenance du dossier de mécénat devant un jury de professionnels représentant des entreprises mécènes

Cas pratique d’après un cas réel d’entreprise sur les caractéristiques d’un lieu de diffusion : équipes logistiques, techniques et lieu de diffusion

Livrable : un document écrit établissant

  • La liste des intervenants nécessaires et leurs principales missions
  • Le retroplanning de production
  • Le cahier des charges de trois des principaux intervenants

Présentation et soutenance orale.

Évaluation par des enseignants professionnels.

Mise en situation professionnelle avec la mise en place d’une stratégie de médiation et sa mise en oeuvre pour une institution culturelle.

Les étudiants travaillent en groupe 4 ou 5

Livrable : un document écrit définissant des actions de médiation en fonction des publics visés

  • Les outils de médiation produits.
  • La recherche de publics et de personnes relais pour la médiation
  • La mise en oeuvre les actions de médiation

Soutenance orale des propositions d’actions et présentation des outils réalisés

Évaluation par des enseignants professionnels et l ‘institution culturelle partenaire.

Cas pratique sur la définition d’une campagne de communication : plan média presse et web et conception des outils de communication

Livrable : un document écrit et des outils de communication (site internet, flyers, affiches…)

Présentation et soutenance orale.

Évaluation par des enseignants professionnels.

Le titre de responsable de production de projets culturels est constitué de 5 blocs de compétences. Pour valider le titre vous devez valider l'ensemble des blocs.

Si vous n’obtenez pas le titre, vous pouvez vous présentez à la session de l’année suivante. Les blocs validés sont quant à eux acquis.

Ce programme ne propose pas de passerelle avec une autre formation.

Cette formation ne propose pas d'equivalence.

Comment intégrer la formation de Directeur de production ?

Pour accéder à la formation : 

Les prérequis par année de formation :

Admissibilité en 1er année : avoir le baccalauréat (nous acceptons au CLCF tous les types de Bac).

Admissibilité en 2e année : candidat titulaire d’un bac+1.

Admissibilité en 3e année : titulaire d’un diplôme de niveau bac+2 ou d’un BTS ou une expérience professionnelle dans le secteur du cinéma et de l'audiovisuel.

07

mars

10h00 - 13h00

Session d'admission

Je participe 

Vous souhaitez intégrer la formation de Directeur de production ? 

Vous trouverez toutes les informations dans la rubrique admissions.

Découvrez la procédure d'admission

Vous avez des interrogations sur votre poursuite d'études ? 

Notre équipe pédagogique est là pour vous conseiller sur vos études de cinéma au CLCF.

Contactez-nous

L’admission dans l’école se fait sur dossier et entretien.

L’entretien individuel a pour objectif : 

  • D’apprécier le niveau en culture générale et artistique ;
  • D’évaluer la curiosité du candidat sur le monde de l’audiovisuel et du cinéma

Le résultat de l’entretien est consigné dans une grille de positionnement à l’issu de l’entretien.

Les candidats ont une réponse sur leur admission sous 10 jours.

Ce programme permet de poursuivre en mastère en production de spectacles vivants de l’IESA.

Rentrée 1ère et 2ème année : octobre 2024

Rentrée 3ème année : septembre 2024

Première année :

  • Droits d'inscription : 500 €
  • Frais de scolarité : 8 750 €

Deuxième année :

  • Droits d'inscription : 500 €
  • Frais de scolarité : 8 900 €

Troisième année :

  • Droits d'inscription : 500 €
  • Frais de scolarité - spécialisation Direction de production : 8 900 €

Vers quels métiers ?

Cette formation prépare aux métiers suivants :

Vous pourrez travailler dans les secteurs d'activités suivants :

  • Production : audiovisuelle, cinématographique, institutionnelle, multimédia, spectacles, événementiel, théâtre*
  • Prestataires : Prestataires techniques, sociétés de post-production, agences de publicité, communication, ou événementiel
  • Distribution : Édition de supports audiovisuels, chaines de télévision, Web-TV, salles de spectacle, radios

Le directeur de production est un technicien salarié délégué du producteur ou de la société de production, pour la préparation, le tournage et les finitions d'un film jusqu'à la copie standard.

Informations pratiques

Chargée des admissions– Olivia D'Heilly

Directeur pédagogique – Benattou BENICHOU

Directeur – Ferdinand DUPEYRON

Vous êtes en situation de handicap ? Vous avez une RQTH ? Vous avez des difficultés spécifiques ? CLCF vous accompagne pour votre réussite, quelle que soit votre situation. Un entretien individuel vous sera proposé afin de déterminer avec vous l’adaptation nécessaire pour votre parcours de formation.

La formation est accessible aux personnes à mobilité réduite et aux malentendants.

La formation n’est pas accessible aux malvoyants.

Notre référent handicap

Téléchargez la documentation
degrade_rouge_fond