Des connaissances
en audiovisuel ou cinéma ?
Tentez les admissions parallèles !

LE METIER DE DIRECTEUR DE PRODUCTION

1 million d’Euro de budget et déjà 100 000 mille estimés rien que pour la post prod ? Le directeur de production est là pour établir un budget prévisionnel réaliste et faire entrer casting, équipe et moyens techniques, décors, matériel et costumes dans l’enveloppe.

Objectifs

Emissaire du producteur, le directeur de production est chargé d’intervenir, auprès du réalisateur, dès la phase de pré-production et de dépouiller le scénario à la recherche des indices qui lui permettront de prévoir le coût du film en matériel, décors, comédiens, techniciens, costumes, effets spéciaux, etc. Grâce à un œil expert, il est capable de « lire » et d’interpréter les besoins financiers d’un film et de réaliser un fragile équilibre entre les ambitions artistiques du réalisateur et les réalités financières qui peuvent les limiter.

Sorte de DRH, il choisit les principaux chefs de poste en accord avec le réalisateur et engage l'ensemble de l'équipe. Il accompagne le premier assistant, le réalisateur et le régisseur général dans l’élaboration du plan de travail tout en validant les choix techniques, les repérages ou encore la post production à venir. Enfin, il assure le bon respect du budget lors des tournages et gère les aspects légaux.

Compétences requises

 

Le métier de directeur de production nécessite sens de l’organisation, rigueur et autorité pour mener des équipes pluridisciplinaires à travailler de concert pour le bien du film. D’autre part, souvent confronté à des imprévus comme des accidents météorologiques, le directeur de production doit être réactif et se montrer capable de s’adapter rapidement à toutes les situations. Un directeur de production ne compte pas ses heures de travail : courageux, il doit être d’une solidité à toute épreuve !

 

Gestionnaire polyvalent, le directeur de production doit être expert autant en gestion de projet que sur des questions de droits d'auteur et de finance. Il se doit, en outre, de connaître toute la filière de financement et les possibilités institutionnelles de subventions et d’avances. Enfin, doté d’une réelle sensibilité artistique, il sera à la fois excellent lecteur et capable de visualiser l’œuvre en devenir.

 

 

 

 

La formation de Directeur de la production

Chaque étudiant de la spécialisation Directeur de production va s'initier à l'accompagnement du réalisateur : Dans toutes les étapes de la fabrication du film, du développement artistique à la diffusion et via différents projets cinématographiques auxquels il va participer durant sa formation.

A lire aussi

#News

Samedi 25 mars : rencontres, visite et conférences métiers au rendez-vous de cette JPO !

L'école de cinéma CLCF vous ouvre ses portes ce samedi 25 mars entre 13h et 17h. Venez découvrir l'école, son environnement, ses équipements et ses formations. Rencontrez nos étudiants et les responsables pédagogiques. Assistez à une conférence sur les métiers accessibles après le CLCF. Tout un programme !!!

#News

Les métiers du cinéma, le portail APB et l'école de cinéma CLCF !

Futur(e) bachelier(e), vous êtes téméraire, passionné(e) par le cinéma et votre choix de poursuite d’études supérieures se tourne vers le cinéma ? Étape importante et souvent déroutante, il vous faut à présent formuler vos vœux sur le portail APB et/ou postuler dans les écoles qui ont retenues votre attention. En effet, le CLCF - école de cinéma, comme beaucoup d'écoles spécialisées et privées, a fait le choix d'une procédure indépendante à APB. 

#News

Philippe Chevallier et Norbert Ferrer au casting d'un film d'étudiants de 3ème année

Le cinéma, c'est aussi l'art de la débrouille, des opportunités, de la persuasion... Les étudiants du CLCF l'ont bien compris ! Cette année, une des équipes de tournage a eu le plaisir d'avoir Philippe Chevalier et NOrbert Ferrer au générique de leur court-métrage.