Rentrée Octobre 2020
Ouverture des inscriptions !
#Interviews | 03/05/2017

Portrait de Nathan Dias Marques, un étudiant de 2ème année plein d'ambition !

Portrait de Nathan Dias Marques, un étudiant Assistant réalisation
Après une année de psychologie à la faculté, sa passion de la scène le rattrape... Nathan Dias Marques suit une année de théâtre et rejoint le CLCF directement en 2ème année. Il souhaite poursuivre sa formation en spécialisation Assistant réalisation et occupe une partie de son temps libre à la gestion de sa compagnie de théâtre.

Quel a été ton parcours avant d’intégrer le CLCF ?

Après l’obtention de mon baccalauréat, j’ai fait une faculté de psychologie. Mais ma passion pour la scène m’a peu à peu rattrapé. J’ai décidé de stopper la faculté pour rejoindre une école de théâtre parisienne. En 2016, j’arrête le théâtre et j’intègre l'école de cinéma CLCF directement en deuxième année.

Comment as-tu connu le CLCF ?

J’avais déjà entendu parler du CLCF dans mon école de théâtre, l'école d'art dramatique, Jean Périmony. Ensuite j’ai approfondi mes recherches en allant sur le site internet du Conservatoire Libre du Cinéma Français.

Pourquoi avoir choisi le CLCF ?

En comparant le programme, les horaires et la taille de l’école, je me suis dit que c’était elle la plus adaptée à mes attentes. Et puis le CLCF nous permet d’emprunter du matériel de tournage pour nos projets personnels. C'est d'ailleurs grâce à l'école que j'ai pu filmer des vidéos pour ma compagnie de théâtre que j'ai co-fondé avec 2 amies, Les Païens, notamment pour la pièce de théâtre "Les Liaisons dangereuses" dont je suis assistant metteur en scène.

Comment t’es venu l’intérêt pour le cinéma ?

J’ai toujours eu cette passion du cinéma et du spectacle en général. Très jeune, mes parents m’ont amené dans les salles de cinéma. La curiosité de savoir comment se passait un tournage, la gestion des acteurs sur un plateau m’a poussé à aller plus loin dans ce milieu.

Qu’attends-tu de ta formation ?

Je pense que cette formation est super techniquement ; le vocabulaire du cinéma, le vocabulaire technique, la palette des apprentissages est ici extrêmement large. Les cours enseignés sont très complets : de la technologie de l’image en passant par l’anglais et l’économie du cinéma, on apprend énormément de choses et on rentre chaque jour chez soi en ayant appris plein de nouvelles choses et c’est ça qui est hyper enrichissant.

As-tu une idée de la spécialisation que tu souhaites faire l’an prochain ?

Je pense m’orienter vers la spécialisation Assistant réalisation car j’adore le fait d’être présent de A à Z sur un film. De l’idée à la projection, tout en travaillant sur le plateau c’est vraiment excitant !

Que penses-tu de l’ambiance au CLCF ?

La taille de l’école nous permet d’être proche avec tout le monde, de s’entraîder. Dans mon équipe l’ambiance est super et cela nous permet d’aborder les tournages plus sereinement.

Quels conseils donnerais-tu à un futur étudiant au CLCF ?

Il faut être très motivé et avoir cette passion du cinéma et de la création. Mais il faut aussi s’accrocher car ce milieu est très brutal. Et enfin il ne faut pas avoir peur d’avoir de l’ambition !

Retour aux actualités

Actualités similaires

#News

Le CLCF ne fait pas partie de la procédure Parcoursup !

Parcoursup a déjà rendu ses premiers résultats d’admissions et malheureusement certains vœux ont été refusés.

Que faire dans ces cas-là ? Postuler au CLCF et tentez votre chance puisque notre procédure d’admission s’effectue hors Parcoursup !

#News

Portes Ouvertes du 19 janvier 2019 : Programme !

L'école de cinéma CLCF vous invite à ses portes ouvertes le samedi 19 janvier de 13h à 17h. Venez découvrir le premier campus parisien dédié au cinéma, à l'audiovisuel et au design ! Rencontrez nos étudiants et échangez avec eux sur la vie de l'école ; renseignez vous sur nos cursus auprès de nos équipes. 

JE SUIS UN ENFER - Nikon Film Festival - CLCF
#Interviews

"JE SUIS UN ENFER" en compétition pour le Nikon Film Festival

Helena, Gwendal, Simon et Iliès sont quatre étudiants de 2ème année du CLCF. Ensemble, ils ont voulu participer à la 9ème édition du Nikon Film Festival. JE SUIS UN ENFER est le film qu'ils présentent en compétition. Helena, la réalisatrice, revient sur le projet.