Hors Parcoursup

Portes Ouvertes Virtuelles

12 juin de 15h à 16h

Je m'inscris 

#Interviews | 16/07/2015

Christophe Jarosz, promo 2001, Assistant réalisateur

Portrait d'ancien élève de l'école de cinéma CLCF

christophe_jarosz_promo_2001_clcf
Découvrez le portrait de Christophe Jarosz, promotion 2001 du CLCF, aujourd'hui Assistant réalisateur !

Que faisais-tu avant d’intégrer le CLCF ?

Je sortais d'un master de Lettres modernes interrogeant la relation entre littérature et cinéma (Sade : Les 120 jours de Sodome vs Pasolini : Salo) à l'université du Vatican à Rome. 

 

Comment décrirais-tu l’ambiance au sein de l’école ?

L'ambiance était sympa, je garde toujours de précieux amis de cette époque.

 

Que peux-tu dire à propos de ta formation ?

Je me rappelle en particulier des cours d'Assistant réalisation avec Anne Revel et du tournage des court-métrages dans le studio. Du stress et des fous rires.

 

As-tu effectué des stages durant ta formation ?

J'ai effectué un stage à  JDS prod pour une émission de la chaîne "Escale".

 

Comment s’est passé l’après CLCF ? Quel a été ton parcours ? Que fais-tu aujourd’hui ?

Après le CLCF, je suis parti travailler deux ans à Madagascar, comme Directeur de l'Alliance française de Morondava où j'ai réalisé un premier documentaire, "Mitsinjoarivo, le poids d'une peine impossible",  qui a fait le tour des instituts français de l'océan indien.

De retour en France, j'ai tourné un second documentaire "Slam applaudissez les poètes !" avec Frédéric Moreau, un autre ancien du CLCF. Le film a été diffusé sur RTBF et sur la chaîne Planète.

Voir des extraits des documentaires réalisés par Christophe Jarosz

Parallèlement, j'ai commencé à travailler avec Claire Langmann et Bernard Bolzinger comme régisseur sur de gros tournages "French old touch" : « Dialogue avec mon jardinier » de Jean Becker, « Le deuxième souffle » d'Alain Corneau. Une façon pour moi de toucher au mythe inaccessible du 7ème art, celui qui me faisait rêver !

Je suis à présent Assistant-réalisateur. Je compte une grosse dizaine de longs métrages comme Repéreur, Directeur de casting et Chargé de figuration, ou Second assistant réalisateur : "Un prophète", "Dans la tourmente", "Les nuits d'été" et tout dernièrement "Asphalte" sélectionné à Cannes 2015 en sélection officielle hors compétition.

 

Qu’est-ce que le CLCF t'a apporté dans ta façon de travailler aujourd’hui ?

Le CLCF m'a apporté le goût du travail collectif.

Quel conseil donnerais-tu aux futurs étudiants qui souhaitent intégrer le CLCF ?

De tisser des liens forts avec les étudiants de leur groupe.

Retour aux actualités
Actualités similaires
medhy_soulas_promo_2017_CLCF
#Interviews

Medhy Soulas, promo 2017_en préparation de son prochain court-métrage

Diplômé de la promotion 2017 du CLCF, Medhy a travaillé à la déco puis en régie avant de se consacrer pleinement à son projet de court-métrage. Il crée Lostriver Production, une association de production cinématographique et de captation de concert, et se lance maintenant dans la recherche de financement pour son film.
#News

Festival Libres - Émois du Court Métrage

L'appel à films pour la 1ère édition du Festival du Film Court et du Documentaire est ouvert jusqu'au 16 août !
Ce festival est le nouveau projet du collectif LIBRES // ÉMOIS, créé par des anciens étudiants de la promotion 2017 du CLCF.

#News

César 2018 du Meilleur montage pour Robin Campillo et Stéphanie Léger,

C'est Robin Campillo qui a obtenu le César 2018 du Meilleur Montage pour "120 battements par minute", qu'il a également co-écrit et réalisé. Mais, sur ce film, il y avait trois monteurs : Robin Campillo, Anita Roth et Stéphanie Léger qui est une ancienne élève de l'école de cinéma CLCF.