Une solution hors Parcoursup ?
Toutes nos admissions post-bac
se font hors parcoursup
#News | 25/03/2019

Que sont-ils devenus ?

salauds-de-pauvres-clcf

Plusieurs étudiants du CLCF (Promo 2015-2016) ont participé à l'équipe du film "Salauds De Pauvres", un film à sketches dont la sortie en salle est prévue le 5 juin 2019.

 

 Marion BRY : Assistante Réalisation & Scripte

Farida UDDIN : Assistante Réalisation

Claire NOE : Scripte

Clement PERRIN : Régie et Machino

Kevin CHAMPALAUNE : Régie

Clément BOUILLET : Régie

Un long métrage composé de courts métrages

Ecrit par douze auteurs, "Salauds de pauvres" est un film à sketches qui ne raconte pas une histoire mais plusieurs histoires en s'amusant du quotidien. C'est sous un angle décalé, initié et produit par Frédéric Marboeuf, que ce film retranscrit la réalité de façon provocante, toujours avec la même ambition : faire réagir. 

Douze réalisateurs et auteurs, une cinquantaine de comédiens, sept chefs opérateurs, cinq ingénieurs du son, quatre monteurs et presque deux cent cinquante techniciens ont travaillé  sur des histoires de fiction où se mêlent humour noir et émotion.

Les bénéfices du film seront reversés au Secours Populaire Français.

BANDE-ANNONCE

Les impressions de Clément Perrin (Promo 2016) :

"J'ai été régisseur / électro sur Salauds de Pauvres. Le tournage était assez éprouvant avec des gros horaires, parce que c'est un long métrage constitué d'un ensemble de courts métrages. Nous avions donc constamment un rythme de court métrage avec plus de 5min utiles/jours !  Tout s'est déroulé plutôt bien, avec son nombre classique de problèmes à résoudre, que l'on peut rencontrer sur un tournage !

Ce fut une expérience très riche car j'ai pu côtoyer bon nombre de professionnels qui m'ont appris les bases de leurs métiers. J'ai surtout vécu ma première expérience dans le cinéma français, aux côtés de têtes d'affiches incroyables ! 

Depuis j'ai poursuivi la régie, ce qui m'a permis d'avoir mon statut d'intermittence.  Désormais je suis cadreur pour la télévision, en ayant monté a côté ma boîte de production en freelance pour des prestations institutionnels/documentaire/publicité... C'était un premier pas vers la professionnalisation et je reste fier et enthousiaste de faire le métier que j'ai choisi !"

Retour aux actualités