Inscription hors Parcoursup
Procédure simplifiée,
réponse sous 3 jours
#Interviews | 15/03/2018

Reda Mustafa, promotion 2004_Réalisateur, Scénariste, Producteur exécutif

Reda Mustafa, promotion 2004 ©Olivier Gonin
Après avoir obtenu une Licence de cinéma à l'université de Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, Reda intègre la 3ème année Assistant réalisation à l'école de cinéma CLCF. Aujourd'hui il est auteur et réalisateur (beaucoup), producteur (un peu), intervenant (souvent) auprès des étudiants du CLCF et dans des collèges et lycées.

Que faisais-tu avant d’intégrer le CLCF ?

J’étais à la fac, à St Denis Paris VIII option Cinéma. J’ai obtenu une licence.
En parallèle, j’ai fondé une association nommé DECHEKO FILMS ; avec mes amis, nous faisions nos armes sur des courts-métrages et des ateliers ciné avec des enfants dans les centres de loisirs.

Comme on pouvait directement aller en 3ème année du CLCF avec le diplôme de la fac, j'ai choisi de m'inscrire en année de spécialisation Assistant réalisation, d'où j'ai été diplômé en 2004.

Quel est ton retour sur les cours, sur ta formation ?

Les cours étaient très spécialisés et très enrichissants. C’est ce qui m’a permis d’apprendre à structurer un tournage de manière précise. Le mot essentiel était préparation. 

Les cours les plus marquants étaient ceux d’Anne Revel (auteure-réalisatrice) car ils étaient complets. On apprenait tous les jours et c’est une personne pleine d’expérience et de bonté. 

Ensuite il y a eu mon premier tournage, le Tournage Zéro avec Ali Yeganeh. C'était un superbe souvenir !

Comment qualifierais-tu l’ambiance au sein du CLCF ?

C’était une ambiance de travail et de tournages... plein de tournages. Cela avait l’odeur du cinéma !

Quel a été ton parcours après le CLCF ?

J’ai pu enchaîner très vite des courts-métrages qui ont bien marché en festivals.
Ensuite il fallait développer notre structure. De projets en projets, l’association DECHEKO FILMS est devenue une société de production, DCK FILMS en 2011. 

Je suis passé par un peu de clips, un peu de publicités mais surtout de la fiction. Et j’ai continué de diriger des ateliers auprès de jeunes, surtout pendant les vacances scolaires. 

Que fais-tu aujourd’hui ?

Aujourd’hui, je suis auteur réalisateur. Je produis aussi un peu. Mon premier long métrage est en financement et nous avons quasiment terminé le casting. 

J’écris beaucoup aussi. Je prépare un court-métrage que nous tournerons très bientôt. 

En parallèle je travaille pour des programmes du CNC pour les jeunes : en tant que conférencier sur "collège au cinéma" et "lycéens et apprentis au cinéma", en tant que directeur de l'atelier "Les Enfants des lumières".

Et j'interviens au CLCF ! 

Dans quel cadre interviens-tu au CLCF ?

Je suis revenu au CLCF, dabord en temps que jury de fin d'année. Monsieur Benichou, le directeur adjoint, m'avait invité. J’ai adoré l’expérience et en discutant ensemble, il m’a permis de commencer avec les tournages encadrés des étudiants de 2ème année.

Aujourd'hui j'interviens donc en deuxième année, sur les tournages encadrés et aussi sur les tournages libres. Je dirige également un cours qui se nomme "Réaliser une fiction : mode emploi" avec les étudiants de 1ère année. 

J’adore faire ça et j’espère que je le fais bien aussi. 

En quoi le CLCF t’a-t- il préparé à la vie professionnelle ?

Je crois que j'ai réussi, grâce à mon apprentissage au CLCF, à faire des courts-métrages de manière totalement indépendante. En sortant de l’école nous étions préparés à tourner comme des professionnels, avec ou sans producteur.
Au départ j'ai dû faire seul avant que mes films soient produits, c'est là que l’apprentissage du CLCF m'a servi. 

Cela nous a permis aussi de former, pendant nos préparations et nos tournages, ceux qui travaillaient avec nous à des postes qu’ils découvraient. On avait fait l’école pour toucher à tout et transmettre aux copains qui venaient d’autres branches et qui sont aujourd’hui tous professionnels. 

Quels souvenirs gardes-tu du CLCF ?

Pleins de souvenirs! 

Ma rencontre avec des camarades avec qui je travaille encore aujourd’hui.
Le temps que Franck Bazille, mon ami de toujours et associé et moi même, avons passé à l’école sur des projets tous différents mais enrichissants.
Les souvenirs heureux du plateau.
Mr Bénichou bien évidemment, mais aussi Mr Touré, Mr Zampa, Frédéric Roussel ! Tout ces souvenirs reviennent assez vite lorsque je reviens dans l’enceinte de l’école.

Mais je garde un souvenir très particulier lors de l’examen oral de fin d’année : lorsque je rentre dans la salle d’examen, sombre, enfumée, en face de Claude Pinoteau, lunettes aux verres fumés sur le nez à coté des autres membres du jury…Quand je me rappelle de ça, je me dis que c’est déjà un vrai souvenir de Cinéma. 

Quels conseils donnerais-tu à un étudiant qui voudrait intégrer le CLCF ?

Être sur que le Cinéma est inscrit dans son ADN. Être curieux, cinéphile, passionné ! C’est cliché mais c’est comme ça. 

Filmographie de Reda Mustafa

   

Cliquez sur l'affiche pour voir le film !

 

QANIS (2014)

Fiction, court-métrage 22 min / Production : DCK Films

Auteur, Réalisateur

  • Prix du meilleur film dramatique - HollyShorts International Film Festival - Los Angeles 2014
  • Prix de la meilleure interprétation masculine - Festival Méditerranéen - Tanger 2014
  • Prix du jury - Festival du court métrage - Rabat 2014
  • Mention spéciale du jury - Festival du film de Tanger 2014
  • Mention spéciale du jury - Festival international Vues d’Afrique - Montréal 2014
  • Prix de la meilleure Interprétation masculine - La soirée des réalisateurs - Paris 2015

 

 

 

 

  • Sélection au festival International de Rhode Island – 2014
  • Sélection au festival International du film de Hamburg – 2014
  • Sélection au festival International du film de Great Lakes, Erie, USA - 2014
  • Sélection au festival international Jameson CineFest, Miskolc, Hongrie - 2014
  • Sélection au festival international de Fameck - 2014
  • Sélection au festival Paris court devant, Ca tourne en ile de France- 2015
  • Sélection au festival International de Cologne -2016

En Héritage (2011)

Fiction, court-métrage 22 min / Production : Track Films

Réalisateur, Scénariste

  • Prix spécial du jury au Festival de court-métrage de Tanger

La Petite Lilia (2009)

Fiction, court-métrage 29 min / Production : Decheko Films - Cortland Films

Réalisateur, Scénariste

  • Prix du Meilleur court-métrage 2009 au HollyShorts Film Festival, Los Angeles

La Botte de Guerre (2007)

Fiction, court-métrage 30min / Production : Decheko Films

Réalisateur, Scénariste

  • Grand prix du Hayden Film Festival, New York 2008

Retour aux actualités

Actualités similaires

#News

Fermeture estivale du CLCF... on se prépare pour la rentrée !

En raison des congés d'été ET d'un déménagement imminent, le CLCF ferme ses portes le 27 juillet au soir. La réouverture se fera le lundi 27 août dans nos nouveaux locaux. En attendant voici quelques informations pratiques pour bien préparer la rentrée 2018 !

#News

Découvrez "A l'horizon", nouveau court métrage de Nathan, étudiant de 3ème année

Avec 3 étudiants de sa promo, Nathan Dias Marques a réalisé "A l'horizon" répondant à un concours de court-métrage. Lancé à l'occasion des 75 ans de Touristra Vacances, la 1ère édition du Festival L’Été Tout Court invite de jeunes réalisateurs à produire un film sur la thématique "Vacances, bien plus que des souvenirs".

#News

Festival Libres // Émois du Court Métrage et du Documentaire_un festival créé par des anciens du CLCF

L'appel à films pour la 1ère édition du Festival du Film Court et du Documentaire est ouvert jusqu'au 16 août !
Ce festival est le nouveau projet du collectif LIBRES // ÉMOIS, créé par des anciens étudiants de la promotion 2017 du CLCF.