Hors Parcoursup

Portes Ouvertes Virtuelles

12 juin de 15h à 16h

Je m'inscris 

#Interviews | 17/07/2015

Portrait de Marion et Jalil, promo 2014 du CLCF

Portrait d'anciens élèves de l'école de cinéma CLCF

anciens_ecole_de_cinema
Après 2 années en tronc commun, Marion et Jalil ont suivi la formation Montage Cinéma et Audiovisuel du CLCF. En 2014 ils obtiennent leur diplôme et se consacrent pleinement à la société qu'ils ont créée !

Que faisiez-vous avant d’intégrer le CLCF ?

Marion : Je sortais directement du lycée après un bac littéraire

Jalil : Après le lycée, j’ai continué à faire de la photo pendant 2 ans et c’est comme ça que j’en suis venu à la vidéo.

Marion et Jalil ont tous les deux suivi la formation Monteur du CLCF.

Pourquoi avoir choisi le CLCF plutôt qu’une autre école ?

Marion : Ce qui m’a fait prendre ma décision finale, c’est l’ambiance familiale de l’école. J’ai su que j’y serais bien entourée et que je trouverais les personnes avec qui j’allais construire mon avenir.

 

Jalil : C’est en passant mon entretien avec M. Benichou que j’ai su que je devais aller dans cette école.

Comment décririez-vous l’ambiance au sein de l’école ?

Marion et Jalil : La direction est très présente auprès des étudiants pour les aider, les soutenir, c’est une ambiance familiale.

Que pouvez-vous dire à propos de votre formation ?

Marion et Jalil : Les intervenants sont des professionnels du Cinéma, ce qui enrichi considérablement les connaissances qu’ils nous transmettent, ça contribue à une bonne pédagogie.

Quels stages avez-vous effectué durant votre formation ?

Marion : J’ai effectué des stages en régie, en scripte et assistante casting.

 

Jalil : J’ai effectué un stage en assistant de post-production dans une société spécialisée dans les documentaires.

Comment s’est passé l’après CLCF ?

 

Marion et Jalil : Ayant monté notre société de production à la fin de notre deuxième année, arrivés à l’après CLCF, nous avons pu travailler pleinement pour notre société Finders Keepers Films.

Quel poste occupez-vous aujourd’hui ?

Marion et Jalil : On est tous les deux réalisateurs et on se partage les tâches au niveau de la production.

Qu’est-ce que le CLCF vous a apporté dans votre façon de travailler aujourd’hui ?

Marion et Jalil : Ça nous a appris à travailler en équipe et à prendre des initiatives pour faire avancer les choses dans le bon sens.

Quel conseil donneriez-vous aux futurs étudiants qui souhaitent intégrer le CLCF ?

Marion et Jalil : La chose la plus importante, c’est le travail en équipe, peut-être que demain vos camarades seront vos futurs collègues.

Quel souvenir garderez-vous du CLCF ?

Marion et Jalil : Nous en gardons un excellent souvenir, c’est un des rares milieux où pour étudier il faut passer son temps à regarder des films et à en parler.

Retour aux actualités
Actualités similaires
medhy_soulas_promo_2017_CLCF
#Interviews

Medhy Soulas, promo 2017_en préparation de son prochain court-métrage

Diplômé de la promotion 2017 du CLCF, Medhy a travaillé à la déco puis en régie avant de se consacrer pleinement à son projet de court-métrage. Il crée Lostriver Production, une association de production cinématographique et de captation de concert, et se lance maintenant dans la recherche de financement pour son film.
#News

Festival Libres - Émois du Court Métrage

L'appel à films pour la 1ère édition du Festival du Film Court et du Documentaire est ouvert jusqu'au 16 août !
Ce festival est le nouveau projet du collectif LIBRES // ÉMOIS, créé par des anciens étudiants de la promotion 2017 du CLCF.

#News

César 2018 du Meilleur montage pour Robin Campillo et Stéphanie Léger,

C'est Robin Campillo qui a obtenu le César 2018 du Meilleur Montage pour "120 battements par minute", qu'il a également co-écrit et réalisé. Mais, sur ce film, il y avait trois monteurs : Robin Campillo, Anita Roth et Stéphanie Léger qui est une ancienne élève de l'école de cinéma CLCF.