Ne perdez pas une année !
rejoignez-nous en 2ème année
dès la rentrée 2018
#Interviews | 31/10/2017

Mathilde, promo 2014, vous invite à soutenir le projet "Quand elle boxe" !

Mathilde, promo 2014, soutient le film "quand elle boxe"
Mathilde Gourdou a obtenu son titre certifié d'Assistante réalisation en 2014, après avoir suivi les 3 années de formation du CLCF. Aujourd’hui, en tant qu'assistante de production, elle vous invite à soutenir le projet "Quand elle boxe" : un documentaire qui a obtenu l'aide de la ville de Paris et les encouragements de Cédric Klapisch.

Mathilde, peux-tu nous parler de "Quand elle boxe", le film que tu soutiens ?

« QUAND ELLE BOXE » est un court-métrage documentaire sur Fatia Benhasamel, une jeune espoir de la boxe féminine qui part à la conquête du titre de championne du monde en Inde en novembre prochain. Ce projet est réalisé par Talia Lumbroso et produit par Triade Films. 

La collecte actuellement en cours sur la plateforme Kiss Kiss Bank Bank permettrait de recueillir les financements nécessaires pour suivre Fatia au Championnat du Monde en Inde (à Guwahati) et de la filmer à une étape cruciale de sa carrière de boxeuse et ainsi clore le film sur cette compétition.

Le film a déja le soutient de la Ville de Paris.

 

Que fais-tu aujourd'hui Mathilde ?

Aujourd’hui je suis assistante de production chez Triade Films, une société créée par Martin Berléand, qui fait du documentaire et du court métrage de fiction.

Parfois je suis également costumière sur de la série télévisée.

Quel a été ton parcours depuis ta sortie du CLCF en 2014 ?

J’ai enchainé plusieurs postes différents dans le milieu de l’audiovisuel, en cinéma plus particulièrement. 

J’ai commencé par faire du casting figuration sur des longs métrages : "L'affaire SK1" de Frederic Tellier, "Braqueurs" de Julien Leclercq.
Ensuite j'ai été habilleuse sur "Peur de rien" de Danielle Arbid, " Le manège" de Victor Dekyvère, "Paris pieds nus" de ABEL & GORDON puis costumière sur la série télé "Plus belle la vie". 

Entre tout ça, comme beaucoup, j’ai aussi fait pas mal de régie ; sur du long, du court métrage, de la pub et de la série.

Et puis tout ces postes m’ont menés au fil des rencontres à la production.

Quel est ton retour sur ta formation au CLCF ? Quel(s) souvenir(s) gardes-tu ?

Après mon Bac L, j'ai passé une année de césure à Londres. J'ai intégré l'école de cinéma CLCF en 1ère année et j'ai choisi la spécialisation Assistant réalisation en 3ème année.

Je garde en souvenir les équipes que nous formions pour réaliser différents projets à différents postes, les tournages dans le studio auquel nous avions accès, les intervenants qui venaient nous prêter main forte, les projections des films avec les étudiants et les professionnels (ça c'était super et c'est un vrai exercice). 
J'ai beaucoup aimé aussi les cours d'histoire du cinéma et j'ai découvert de supers films grâce à cela.

Je peux dire en tout cas que le CLCF a été ma première fenêtre sur le travail d'équipe "au cinéma", ce qui n'est pas évident tout de suite quand on n'a jamais été sur un plateau et qu'on n'a jamais tourné. Comment chacun gère son poste? Comment on gère une équipe? Comment on organise un tournage ? 

Le plus grand plus de l'école, ce sont aussi les stages qui sont de grande qualité. En tout cas moi je suis toujours bien tombée, j’ai travaillé par la suite avec des chefs rencontrés lors des stages effectués grâce à l'école.

Et puis je suis restée très amie avec certains élèves du CLCF avec qui j'ai travaillé, que j'ai fait travailler, qui m'ont fait travailler, donc comme beaucoup dans ce métier, le CLCF, c'est aussi des rencontres !

Quel conseil donnerais-tu à un futur étudiant de l'école ?

Ce que je peux conseiller à un futur étudiant c'est surtout de ne pas avoir peur de faire des stages et ne pas se dire que tel ou tel stage ne servira à rien parce qu'on ne sait  jamais tellement comment les choses peuvent prendre forme. 

Retour aux actualités

Actualités similaires

#News

Nikon Film Festival 2018_nos votes pour les étudiants du CLCF !

Pour cette 8ème édition du Nikon Film Festival, ce sont pas moins de 1374 films qui sont en compétition. Parmi eux, certains ont été réalisé par et/ou avec des étudiants ou des anciens étudiants du Conservatoire Libre du Cinéma Français. Il est temps de les soutenir pour le Prix du Public !

#News

3 anciens étudiants créent le collectif LIBRES // ÉMOIS et préparent un court-métrage

Diplômés de la spécialisation Assistant réalisation en juin 2017, trois étudiants du CLCF se sont associés pour fonder le collectif de talents LIBRES // ÉMOIS. Dalila, Zoé et Mathieu souhaitent réunir des talents - aussi bien comédiens que techniciens - pour porter des projets de films axés sur la diversité et la liberté. 

#News

Anne Juin, promo 2017, participe aux 4èmes rencontres des écoles de cinéma de La Ciotat

Le court-métrage "La Frontière du jeu" réalisé par Anne Juin au cours de son année de spécialisation Assistant réalisation a été projeté lors des 4èmes Rencontres des Écoles de cinéma de La Ciotat Berceau du cinéma : une première participation en festival et sans doute pas la dernière !