Dernières places disponibles 

Procédure d'admission accélérée.

Je prends RDV 

#News | 24/05/2018

Découvrez "A l'horizon", nouveau court métrage d'un étudiant

festial-ete-tout-court

Avec 3 étudiants de sa promo, Nathan Dias Marques a réalisé "A l'horizon" répondant à un concours de court-métrage. Lancé à l'occasion des 75 ans de Touristra Vacances, la 1ère édition du Festival L’Été Tout Court invite de jeunes réalisateurs à produire un film sur la thématique "Vacances, bien plus que des souvenirs".

Nathan est étudiant en 3ème année de spécialisation Assistant réalisation de l'école de cinéma CLCF. Après une année de psychologie à la fac et un passage en école de théâtre, il intégre directement la 2ème année du cursus. 

Aujourd'hui il présente son nouveau film, réalisé dans le cadre d'un concours de court-métrage avec d'autres étudiants de 3ème année : 

  • Pierre Colse aux postes de 1er Assistant réalisation et monteur
  • Basile Rosenberg en tant que Chef opérateur et étalonneur
  • Elisa Timotei Sarbil comme Photographe de plateau

Pour répondre à la thématique « Vacances, bien plus que des souvenirs », l'équipe est parti filmer sur l'île de Porquerolles et la côte normande. 

 

Comment es né ce projet ? Le retour de Nathan !

Avec Basile, nous voulions retravailler ensemble. Il était déjà chef opérateur sur mon film "Je suis désolée" du Nikon Film Festival. De plus j’avais en tête, depuis un certain temps, une histoire de rencontre, mais rien de plus...

Un jour, j'ai reçu un mail de l'école nous invitant à participer à un appel à films pour le Festival Eté tout court. Le thème du concours était sur les voyages et les souvenirs de vacances. J’ai trouvé que mixer mon envie de rencontre avec le sujet du concours pouvait donner un jolie résultat. J'ai donc constitué mon équipe avec Basile en chef opérateur, Pierre en assistant réalisateur et Elisa en photographe plateau (également graphiste de l'affiche).

Le tournage s’est super bien passé.
Nous avons tourné 3 jours sur la côte normande et une semaine sur l’île de Porquerolles. On se levait très tôt pour être sur la plage au lever du soleil et on revenait très tard pour profiter de notre journée. J’ai choisi la Normandie parce que j’y ai vécu et mes parents y vivent encore et Porquerolles parce que Basile y passe ses vacances avec son amie Lise Clavier qui joue dans le film.

Ils ont tous aimés la Normandie ; ce qui est normal car c’est sublime ahah. Nous avons tourné à Honfleur, Deauville, Trouville, Ouistreham, Cabourg et Houlgate.

C’est un film très contemplatif avec deux histoires parallèles. Des souvenirs de voyages entre un garçon et une fille. Est-ce qu’ils se connaissent ? Est ce qu’ils vont finir par se rencontrer ou pas du tout ? Je laisse le spectateur en déduire ce qu’il veut, chacun se fait sa propre histoire.

Je voulais faire un film très esthétique, basé sur l’image, les couleurs, l’immensité des paysages. Mais surtout je voulais faire resortir une certaine mélancolie heureuse chez nos personnages. Ils sont seuls dans de gigantesques paysages. La musique accentue le rythme du film et la pensée des protagonistes.

Nous sommes une équipe très très efficace avec la même idée du film en tête. Chacun est libre de proposer des idées de mise en scène, de décors, de plans ... et c’est vraiment très agréable de travailler avec une équipe comme celle-ci, et avec la mer et les paysages en option.

Maintenant nous attendons le retour du jury du festival qui devrait arriver vers septembre. Mais en tout cas c’est un film dont je suis hyper fier, les retours sont vraiment positifs donc c’est le plus important. 

Avec Basile, nous voulions retravailler ensemble. Il était déjà chef opérateur sur mon film "Je suis désolée" du Nikon Film Festival. De plus j’avais en tête, depuis un certain temps, une histoire de rencontre, mais rien de plus...

Un jour, j'ai reçu un mail de l'école nous invitant à participer à un appel à films pour le Festival Eté tout court. Le thème du concours était sur les voyages et les souvenirs de vacances. J’ai trouvé que mixer mon envie de rencontre avec le sujet du concours pouvait donner un jolie résultat. J'ai donc constitué mon équipe avec Basile en chef opérateur, Pierre en assistant réalisateur et Elisa en photographe plateau (également graphiste de l'affiche).

Le tournage s’est super bien passé.
Nous avons tourné 3 jours sur la côte normande et une semaine sur l’île de Porquerolles. On se levait très tôt pour être sur la plage au lever du soleil et on revenait très tard pour profiter de notre journée. J’ai choisi la Normandie parce que j’y ai vécu et mes parents y vivent encore et Porquerolles parce que Basile y passe ses vacances avec son amie Lise Clavier qui joue dans le film.

Ils ont tous aimés la Normandie ; ce qui est normal car c’est sublime ahah. Nous avons tourné à Honfleur, Deauville, Trouville, Ouistreham, Cabourg et Houlgate.

C’est un film très contemplatif avec deux histoires parallèles. Des souvenirs de voyages entre un garçon et une fille. Est-ce qu’ils se connaissent ? Est ce qu’ils vont finir par se rencontrer ou pas du tout ? Je laisse le spectateur en déduire ce qu’il veut, chacun se fait sa propre histoire.

Je voulais faire un film très esthétique, basé sur l’image, les couleurs, l’immensité des paysages. Mais surtout je voulais faire resortir une certaine mélancolie heureuse chez nos personnages. Ils sont seuls dans de gigantesques paysages. La musique accentue le rythme du film et la pensée des protagonistes.

Nous sommes une équipe très très efficace avec la même idée du film en tête. Chacun est libre de proposer des idées de mise en scène, de décors, de plans ... et c’est vraiment très agréable de travailler avec une équipe comme celle-ci, et avec la mer et les paysages en option.

Maintenant nous attendons le retour du jury du festival qui devrait arriver vers septembre. Mais en tout cas c’est un film dont je suis hyper fier, les retours sont vraiment positifs donc c’est le plus important. 

Retour aux actualités
Actualités similaires
#News

Le CLCF sait s’adapter et se réinventer

Le secteur de l’art et la culture se sont réinventés pendant le confinement et post-confinement. Nous nous sommes également très vite adaptés, en proposant dès le premier jour du confinement, une continuité pédagogique pour tous nos étudiants.

 

#News

Le Campus Bellevue est ouvert !

Après des semaines d’impatience, c’est avec joie que nous ré-ouvrons les portes du CLCF pour vous accueillir tout en garantissant votre sécurité !

#News

Métier à la Une : Directeur de Production

Le CLCF propose une spécialisation en 3e année pour devenir Directeur de Production.

Focus sur ce métier qui demande sens de l’organisation, rigueur et adaptation à toute épreuve !