Des connaissances
en audiovisuel ou cinéma ?
Tentez les admissions parallèles !
#Interviews | 11/05/2017

Caroline Jules, promotion 1997, présente son long métrage au Saint André des Arts

Caroline Jules présente son long métrage
Ancienne étudiante de la spécialisation Assistant réalisation, Caroline Jules présentera son long métrage, Tourments d'amour, au Cinéma Le Saint André des Arts, tous les jours du 7 au 21 juin.

Bonjour Caroline, peux-tu nous dire comment est né ce projet de film ?

Le projet est né d'une envie de parler des blessures enfantines que nous portons encore à l'âge adulte... comment une simple phrase entendue, enfant, peut cristalliser des fragilités dans notre construction d'adulte ! 

Synopsis de "Tourments d'amour"

Sur une île au large de la Guadeloupe, deux sœurs, Myriam et Vanessa, s'apprêtent à passer quelques jours dans la maison familiale où plane encore le doux souvenir de leur grand-mère. Mais Vanessa ignore qu’un invité est attendu pour déjeuner et lorsqu'elle voit arriver leur père, cet homme froid et taiseux dont elle ne veut plus entendre parler, il est trop tard  pour esquiver le face à face. Autour de la table, non dits, provocations et maladresses amèneront chacun à se confronter à l’ambiguïté de ses sentiments.

 

Tourments d'amour - Bande annonce (VF) from Sacrebleu Productions on Vimeo.

Comment s'est passée la réalisation du film ?

Je suis une réalisatrice qui prépare énormément en amont. Je suis donc arrivée sur le plateau avec un découpage technique très précis. Et les repérages avaient été fait pour valider le décor 5 mois à l'avance.

Aux Antilles, la lumière et la pluie changent beaucoup en une seule journée. Il fallait donc être très efficace sur le plateau, d'autant que 95% du film se passe en extérieur.

J'ai également fait appel à mes anciens chefs de postes (qui ont travaillés sur mon premier film "Paris-Dakar") pour que la communication soit plus rapide : la production, le chef opérateur, l'assistant réalisateur et la scripte avaient déjà travaillé sur mon précédemment film, nous savions comment fonctionner les uns avec les autres.

Nous avons également pas mal répété, parfois en impro avec les comédiens afin qu'ils se sentent à l'aise avec leur personnage. Certains dialogues ont été réécrits sur mesure. 

Le tournage a été "idyllique" dans le sens où une vraie alchimie a eu lieu entre les membres de l'équipe de Paris et celle des Antilles.

Chacun a investi le sujet du film avec sa propre expérience et a apporté, à son poste, une petite touche qui a porté le film plus loin.

 

La post-production a été bien plus compliqué, nous avons dû changer tour à tour de monteur son, de compositeur et d'étalonneur pour des raisons de divergences artistiques. Mais cela a permis au film d'arriver, finalement, encore plus loin grâce à ces changements et à de nouvelles rencontres professionnelles et humaines.

Où pourrons-nous voir ton film "Tourments d'amour" ?

Le film sera projeté tous les jours du 7 au 21 juin à 13h au cinéma Le Saint André des Arts dans le cadre du cycle "Les découvertes du Saint André".

Tarif unique : 6,5 euros.

Tu es diplômée du CLCF depuis 1997. Quel a été ton parcours après le CLCF ?

Après une fac de cinéma à Montpellier, j'ai intégré le CLCF en 2ème année car j'avais besoin de plus de pratique. Ensuite j'ai suivi la spécialisation Assistant réalisation.

Mon diplôme en poche, j'ai travaillé comme assistante réalisatrice sur plusieurs courts-métrages. Parallèlement, j'ai développé mes projets en écriture, dont le scénario de "Paris-Dakar", mon premier court, qui a obtenu le 1er Prix de Scénario au Festival de Films de Femmes de Créteil en 2005. Cela m'a permis d'être lue plus vite par les producteurs et de pouvoir réaliser mon premier film en 2006 : "Paris-Dakar" (16mn en super 16mm) avec Fanny Bastien et Eriq Ebouaney. Ce film a reçu plusieurs prix dans les festivals nationaux et internationaux et une diffusion sur France 3, TV5 Monde et une télévision Suisse. 

En plus de mes activités de réalisatrice, je travaille également en télévision. Je suis actuellement aux acquisitions du service des programmes courts de Canal+.

Quel conseil donnerais-tu à un futur étudiant du CLCF ?

Je dirais, à tout étudiant en Cinéma, qu'il faut surtout profiter des études pour regarder des films de tous horizons et lire des bouquins sur le cinéma afin de se forger, au fur et à mesure, son propre univers artistique et son regard critique.

Retour aux actualités

Actualités similaires

Rébécca Madiama, promotion 2014 CLCF
#Interviews

Un premier livre pour Rébécca Madiama, promotion 2014

Rébécca a suivi la spécialisation Montage à l'école de cinéma CLCF. Après l'obtention de son diplôme, elle part travailler en Afrique puis en Australie. A son retour en France, elle se consacre à l'écriture d'un livre. « Un sens à ma vie » vient de paraître et est disponible en version numérique et papier sur Amazon.
Ava de Léa Mysius
#Anciens à l'affiche

Ava

Prix SACD à la Semaine de la critique 2017 / Palm Dog - Grand Prix du jury au Festival de Cannes 2017

Le Manoir de Tony Datis
#Anciens à l'affiche

Le Manoir

Une bande d'étudiants vient fêter la nouvelle année dans un vieux manoir isolé de tout.