Ne perdez pas une année !
rejoignez-nous en 2ème année
dès la rentrée 2018
#News | 21/11/2017

Anne Juin, promo 2017, participe aux 4èmes rencontres des écoles de cinéma de La Ciotat

Anne Juin promo 2017 CLCF Assistant réalisation

Le court-métrage "La Frontière du jeu" réalisé par Anne Juin au cours de son année de spécialisation Assistant réalisation a été projeté lors des 4èmes Rencontres des Écoles de cinéma de La Ciotat Berceau du cinéma : une première participation en festival et sans doute pas la dernière !

Au CLCF, en 3ème année de spécialisation Assistant réalisation, chaque étudiant réalise son propre court-métrage. Certains films sont sélectionnés par les intervenants professionnels qui encadrent la préparation et les tournages afin que certains participent à des festivals.

Le film d'Anne Juin a ainsi été sélectionné et c'est par l'intermédiaire de l'école qu'il a été inscrit aux 4èmes Rencontres des Écoles de cinéma qui s'est déroulé le 18 et 19 novembre à La Ciotat.

 

« J'ai appris ma sélection par Monsieur Benichou, le Directeur Adjoint du CLCF. C'est le premier festival auquel participe mon projet, je dois donc avouer que je suis assez anxieuse mais aussi curieuse à l'idée de confronter mon film au travail des autres étudiants. C'est une chance formidable de pouvoir présenter son projet à un public aussi éclectique et attentif à ce que disent les jeunes cinéastes, je suis donc aussi très heureuse et enthousiaste à l'idée de cette rencontre. J'ai très hâte d'avoir des retours sur mon travail, et de pouvoir me faire une idée générale des films que font les étudiants aujourd'hui, de pouvoir me situer parmi eux. J'espère aussi pouvoir y faire des rencontres et partager les expériences des autres étudiants.

Ce qui n'était pour moi à la base qu'un exercice d'école est devenu un peu "mon bébé" et j'ai envie de le faire vivre le plus possible dans l'année qui vient. Du coup je suis en phase d'inscription de mon film à de nombreux festivals et attends de voir s'il sera sélectionné ou non. »

 

Anne, que faisais-tu avant d'intégrer le CLCF ?

J'ai étudié le cinéma à l'Université de Rennes où j'ai découvert l'univers des tournages en parallèle de l'écriture de mon Mémoire. Avec mes amis on a fait pas mal de court-métrages à côté de la fac, ce qui m'a permis d'expérimenter différents postes et de comprendre que je voulais passer ma vie sur les tournages !

Après mon Master je suis partie 1 an en Nouvelle-Zélande pour parfaire mon Anglais et prendre le temps de voyager, travailler, découvrir.
A mon retour j'avais pris la décision que c'était vraiment la Mise en Scène qui m'intéressait et je me suis inscrite au CLCF la rentrée suivante.

Quel est ton retour sur ta formation ?

J'ai intégré le CLCF directement en 3ème année grâce aux admissions parallèles et j'ai choisi la section Assistant Réalisateur. 

J'ai choisi cette école pour la possibilité qu'elle offre aux élèves d'effectuer des stages tout au long de l'année et sans limite de temps. C'était pour moi essentiel car cela permettait de saisir les opportunités de tournage à n'importe quel moment et bien sûr d'accumuler les expériences. J'ai pu ainsi effectuer 3 longs stages pendant mon année au CLCF, ce qui m'a permis de rentrer sur le marché du travail confiante, sûre de mes acquis, et avec un carnet de contacts déjà bien rempli.

Le CLCF est une école que j'apprécie aussi énormément pour sa dimension familiale. L'équipe pédagogique nous connaît tous individuellement, prend le temps de nous écouter, nous guider... Ils accordent une grande importance aux réseaux : celui dont ils peuvent nous faire bénéficier, mais aussi celui qu'ils créent à travers nous et dont ils pourront faire bénéficier leurs futurs élèves. Moi-même j'ai eu la chance d'obtenir un stage sur une série Canal+ parce que la 2nde Assistante était une ancienne du CLCF et qu'elle a avant tout fait passer l'annonce dans notre école, ce qui a permis à plusieurs d'entre nous d'accéder à ce tournage en tant que stagiaires.

L'entraide, la solidarité, l'esprit d'équipe et le professionnalisme sont les maîtres mots du CLCF. On nous forme à être rigoureux et exigeants envers nous-mêmes, des qualités qui sont pour moi indispensables pour travailler sur les tournages. Dès le début de l'année nous sommes rassemblés en équipe de tournage et nous gardons cette même équipe jusqu'à la fin de notre formation, forcément les liens créés sont solides. 

En fait, j'ai eu la sensation d'être portée et soutenue dans tout ce que je voulais faire tout au long de cette année, et c'est je crois que qui fait une bonne école !

Diplômée en juin dernier, que fais-tu aujourd'hui ?

J'ai commencé un stage en Mise en Scène sur la série "Versailles" avant mon diplôme et ce stage s'est terminé en octobre dernier. Depuis j'effectue des renforts en Mise en Scène et en Régie sur des séries et long-métrages, dans l'attente de trouver un poste de 3ème Assistante réalisation sur un projet en entier. J'en profite aussi pour faire vivre mon court-métrage que j'inscris à des festivals comme à La Ciotat.

Mon objectif principal du moment est d'obtenir mon statut d'intermittente. Un projet certes assez banal mais tellement indispensable ! Je veux pouvoir vivre de ma passion, et j'espère pour cela travailler en tant que troisième assistante, si possible sur des projets qui me tiennent à cœur. 

A plus long terme, j'aimerais réaliser d'autres court-métrages, je rêve de faire du documentaire aussi, mais j'aime procéder par étape et tant qu'on me permet d'être sur un plateau de tournage, je serai heureuse !

Retour aux actualités

Actualités similaires

#News

Le CLCF s'associe à ACTION ENFANCE pour ses 60 ans !

Depuis 1958 ACTION ENFANCE accueille, protège et éduque des enfants et adolescents en danger. A l'occasion des 60 ans de la fondation, l'opération Action Enfance fait son cinéma ! a été lancé auprès d'écoles spécialisées dans le cinéma et l'audiovisuel. Le CLCF a répondu favorablement à cet appel.

#News

« Une saison en France » de Mahamat-Saleh Haroun en salle le 31 janvier

Le 5ème long métrage de Mahamat-Saleh Haroun (promotion 1986) est en salle ce mercredi 31 janvier. Ce film aborde en toute simplicité et sans jugement la situation des demandeurs d'asile à travers l'histoire d'Abbas qui a fuit la guerre en Centrafrique et arrive en France avec ses deux enfants.

#News

Nikon Film Festival 2018_nos votes pour les étudiants du CLCF !

Pour cette 8ème édition du Nikon Film Festival, ce sont pas moins de 1374 films qui sont en compétition. Parmi eux, certains ont été réalisé par et/ou avec des étudiants ou des anciens étudiants du Conservatoire Libre du Cinéma Français. Il est temps de les soutenir pour le Prix du Public !