Le métier de monteur-son

Le métier de monteur-son

07

mars

10h00 - 13h00

Session d'admission

Je participe 

03

avril

17h30 - 18h30

Réunion d'information en ligne

Je participe

16

mars

14h30 - 17h30

Portes ouvertes

Je participe
Le métier de monteur-son

À la fois technicien et créatif, le monteur son est celui qui donne vie à l’univers sonore des réalisations audiovisuelles. Ce métier est accessible avec la formation 3ᵉ année Montage de CLCF. Découvrez dans cet article un métier passionnant, qui occupe une place essentielle !

Qu'est-ce qu'un monteur son ?

Sur un projet audiovisuel, le monteur son est le professionnel qui assure la création de la bande sonore. Il intervient en post-production, rassemble tous les éléments sonores pré-existants et les complètent, en vue de réaliser un mix final homogène, cohérent et synchrone avec les images du projet.

étudiant monteur - CLCF école de cinéma à Paris

Les missions principales du monteur son

Dans l’exercice quotidien de son métier, le monteur son assume de nombreuses responsabilités et des missions très variées. Dans le monde du cinéma et de la télévision, il doit d’abord bien appréhender le projet. Sur la base du cahier des charges techniques, il peut identifier son champ d’action, l’identité du projet auquel il prend part, ainsi que les différents éléments qu’il devra réaliser. A l’issue de cette première étape, il peut entrer dans le vif du sujet, et procéder :

Rushes de tournage, prises de son, dialogues synchrones, dialogues en son seul, bruitages, musiques… Il s’assure de la bonne qualité de toutes ces pistes sonores, en vue de les intégrer dans son mix final.

Lorsqu’il manque d’éléments, le monteur son peut être amené à les réaliser lui-même. Il peut ainsi enregistrer des dialogues post-synchronisés (enregistrés en studio), réaliser des bruits ambiants, ajouter des effets sonores afin d’obtenir l’effet escompté par le directeur artistique ou le réalisateur… Il complète ainsi sa banque de son, et peut passer au mixage audio.

Tous les éléments sonores sont synchronisés aux images, ajustés, équilibrés… Cette étape est cruciale car elle permet d'harmoniser les différentes sources sonores, de créer une balance optimale entre dialogues, effets sonores et musique, et de garantir une expérience auditive cohérente et immersive pour le public. Le mixage sonore contribue ainsi de manière significative à l'impact émotionnel et à la qualité globale de la production audiovisuelle. C’est pourquoi le mixeur son doit constamment s’assurer de respecter la ligne éditoriale du directeur artistique / du réalisateur.

Quelle personnalité pour devenir monteur son ?

Il sait mettre son sens de la créativité au service des projets qui lui sont confiés

Son travail est organisé, et il s’inscrit dans le respect des délais et des demandes

Il est capable de collaborer avec d’autres corps de métiers

Il est habile et capable de s’adapter à tous types d’univers

Études, débouchés et carrière

Le métier de mixeur son requiert une expertise et des compétences pointilleuses. Aussi, celles et ceux qui se destinent à ce métier devront au préalable se former, en se tournant vers une fonction adaptée. Ils pourront ainsi faire le choix d’intégrer la 3ème année de la formation monteur de l’école de cinéma CLCF, qui propose un focus sur les étapes de la post-production sonore. Accessible aux titulaires d’un diplôme spécialisé (Bac+3/4) ou avec une expérience significative dans le secteur du cinéma et de l'audiovisuel, cette année est organisée autour de cours animés par des professionnels, de travaux dirigés et de travaux pratiques.

En constante évolution, le métier de monteur son offre des opportunités d'innovation et d'apprentissage continu, avec la possibilité de contribuer de manière significative à des projets créatifs et ambitieux. Ainsi, on retrouve des monteurs son au sein de l'industrie cinématographique et télévisuelle (cinéma, télévision, publicités…), mais aussi à la radio, dans la réalisation de jeux vidéo, de contenus vidéos…

La bonne réussite des projets qui leur sont confiés permet à ces professionnels de se faire une certaine réputation. Ainsi, après plusieurs expériences positives, ils peuvent intégrer des projets de plus grande envergure, ou plus ambitieux. Ils peuvent aussi créer leur propre studio de post-production audio, et travailler à leur compte.

directeur_de_production
Formation Monteur
Admissibilité:
Bac+2
Rythme:
Initial Cours du soir possible
Rentrée:
Octobre 2024
Certificat:
Titre RNCP niveau 6 certifié

Quelques chiffres-clés

icone_salaire

Salaire débutant :

Le salaire d'un profil junior débute à 1084 € par semaine (pour 35 heures de travail)

icon_saviez-vous

Saviez-vous que ?

Le premier César du meilleur son, qui récompense les meilleurs opérateurs du son, ingénieurs du son ou mixeurs son du cinéma français, a été décerné à Nara Kollery et Luc Perini en 1976 pour le film Black Moon

icon_saviez-vous

En France

La France compte en moyenne 1 millier de mixeurs son

Compétences requises

C’est un métier qui requiert des qualités techniques évidentes, qui sont au cœur même de son activité. Ces compétences, qu’il convient d’acquérir dans le cadre d’une formation adaptée, s’accompagnent de nombreux autres attributs, qui facilitent la bonne exécution de son travail et la réalisation de mix sonores de qualité.

Ainsi, le mixeur son est un professionnel créatif, qui sait se plier aux attentes de la réalisation, mais aussi faire preuve d’une certaine sensibilité dans ses choix. Cette créativité peut se manifester dans le choix de la musique, dans l’ajustement des niveaux sonores, dans la réalisation d’effets sonores spécifiques et dans la synchronisation avec les images. Ce sont des choix qu’il opère, et qui viennent façonner le résultat final. Dans cette optique, sa culture cinématographique lui est également d’un grand secours, et lui permet de viser au plus juste.

Méthodique et organisé, le mixeur son met ces qualités primordiales au service de ses missions, et notamment lorsqu’il s’agit de rassembler les différentes bandes-sonores, de sélectionner les pistes de meilleure qualité, ou encore de s’assurer de leur synchronicité avec les images. Cette rigueur lui permet aussi de travailler dans le respect des spécificités techniques, de l’identité du projet, de son format, ou encore des diverses normes de l'industrie.

C’est un collaborateur qui sait travailler en équipe. Dans un projet audiovisuel, qui associe nécessairement des compétences pluridisciplinaires, il sait aisément communiquer avec les différentes parties-prenantes, trouver ensemble des solutions et répondre aux attentes formulées à son encontre.

Enfin, on peut dire du mixeur son qu’il est plutôt débrouillard. Il sait trouver les solutions aux problèmes techniques qu’il rencontre, se plier aux contraintes du projet et aux éventuels imprévus.

Téléchargez la documentation
Demander un entretien