Le métier de documentariste

Le métier de documentariste

08

juin

10h00 - 13h00

Portes Ouvertes

Je participe

25

juin

17h30 - 18h30

Réunion d'information en ligne

Je participe
Le métier de documentariste

Également appelé réalisateur de films documentaires, le documentariste occupe un métier qui l’amène à côtoyer des horizons très variés. Ce métier est accessible notamment avec les formations 3ᵉ Directeur de Production et 4ᵉ année Réalisation du CLCF Focus sur un métier qui continue de faire rêver et qui a le mérite de susciter la réflexion et l'émotion chez son public.

Qu'est-ce qu'un documentariste ?

Le documentariste est un professionnel qui réalise des projets de films non fictionnels pour le cinéma, la télévision ou internet, dans l’optique d’informer et d’éclairer les spectateurs. C’est en ce sens que le documentariste assume un rôle particulier dans l’univers de l’audiovisuel et du cinéma.

Présentation des documentaires réalisés par les 1er année

Les missions principales d'un documentariste

Les responsabilités du documentariste, souvent désigné sous le nom de réalisateur de films documentaires, englobent non seulement tous les aspects de la réalisation cinématographique, mais également le processus de recherche approfondie en amont, un élément essentiel pour la réussite de son projet.

Lorsqu’il débute son projet, le documentariste effectue un gros travail de recherche sur le sujet dont il a choisi de se saisir. Cette étape, qui peut être plus ou moins longue, peut impliquer des recherches bibliographiques, des interviews, des rencontres, des voyages à travers le monde…

Il s’agit-là d’une étape-clé, qui n’est pas nécessairement la partie la plus amusante. La réalisation d’un documentaire requiert des moyens financiers, humains et logistiques qui ne s’improvisent pas ! Aussi, le documentariste doit trouver un producteur qui accepte de le financer et de donner vie à son projet. Cette étape requiert de la part du documentariste une bonne capacité à défendre ses idées et à permettre à ses interlocuteurs de s’y projeter.

Tous les éléments qu’il aura rassemblés dans le cadre de son travail de recherche permettent au documentariste d’envisager une trame narrative, et d’identifier dans les grandes lignes le contenu de son documentaire. Ainsi, sur cette base, il peut désormais définir un scénario, une structure, ainsi que des personnages et des événements.

Véritable chef d’orchestre, le documentariste dirige les différentes parties prenantes et autres prestataires intervenant sur son projet. Il travaille en étroite collaboration avec les équipes de tournage, parmi lesquelles les caméramans, les preneurs de son, les assistants de production, pour capturer les images et les sons nécessaires. Il peut également être amené à guider les acteurs et voix off, et coordonner les équipes spécialisées (plongeurs, guides, dresseurs…) selon les caractéristiques du projet.

En coopération avec les équipes de montage et les techniciens des effets spéciaux, le documentariste effectue des choix, des coupures, des ajustements de couleur et de luminosité, ainsi que d'autres modifications dans l’optique de créer une narration fluide et captivante. Il supervise l'ajout de musique, de voix off et d'autres éléments audio pour renforcer le message de son documentaire. Enfin, le documentariste veille à ce que le produit final soit de haute qualité et respecte les normes techniques et artistiques établies.

Quelle personnalité pour devenir documentariste ?

Conceptualiser des idées originales et captivantes, ainsi que trouver des solutions innovantes, requièrent une grande créativité et une bonne dose d’imagination !

Son quotidien peut parfois être imprévisible et exiger de la flexibilité et de la débrouillardise pour surmonter les obstacles qui se présentent à lui. Que ce soit en trouvant des solutions techniques sur le terrain, en adaptant le plan de tournage en fonction des conditions changeantes, ou en naviguant dans les défis logistiques, un documentariste doit être capable de s’accommoder rapidement et efficacement aux imprévus.

Ses compétences en narration, en communication et en persuasion lui permettent de réaliser des documentaires engageants et émotionnellement percutants.

Études, débouchés et carrière

Le métier de documentariste requiert des compétences, à la fois techniques, créatives et logistiques, ainsi qu’une excellente culture visuelle et cinématographique. Ces qualités peuvent s’acquérir dans le cadre d’une formation adaptée telle que celles proposées au sein de l’école de cinéma CLCF, régulièrement listée parmi les meilleures écoles de cinéma en France. Pour préparer efficacement les étudiants à exercer le métier de documentariste, l’école CLCF propose :

  • La 3ᵉ année “Directeur de Production” : accessible à l’issue des deux premières années de tronc commun, ou après un Bac+2 en cinéma, cette 3ᵉ année apporte aux étudiants une polyvalence extrêmement utile dans l’exercice de leur futur métier, ainsi qu’une véritable expertise dans la chaîne de réalisation d’un documentaire, du développement artistique, en passant par la gestion du budget, le management des équipes et la distribution,
Directeur_de_production
Formation directeur de production
Admissibilité:
Bac+2
Rythme:
Initial
Rentrée:
Octobre 2024
Certificat:
Titre RNCP niveau 6 certifié

 

  • et la 4ᵉ année Réalisation : entièrement consacrée à la création d'œuvres audiovisuelles, cette année propose une immersion totale dans le métier de réalisateur, et permet de se projeter professionnellement tout en profitant des conseils et de l’accompagnement des équipes pédagogiques. Une façon optimale de se préparer à la réalité du métier !

 

realisateur
Formation Réalisateur
Admissibilité:
Bac+ 3 Bac+4
Rythme:
Initial
Rentrée:
Octobre 2024
Certificat:
Certificat d'établissement délivré par le CLCF

 
Les documentaristes juniors peuvent commencer par travailler sur des projets de petite envergure ou en tant qu'assistant de production pour acquérir de l'expérience. Au fil du temps, ils acquièrent une réputation, de l’expérience, et peuvent envisager des plus gros moyens pour donner vie à leurs idées. S'ils le souhaitent, ils peuvent ensuite s'essayer à la réalisation d'œuvres de fiction, à la production de contenu pour la télévision ou le web, ou encore à l'écriture de scénarios pour le cinéma ou la télévision.

Quelques chiffres-clés

icon_saviez-vous

550 :

C'est le nombre de sociétés de production actives dans le domaine du documentaire.

icon_saviez-vous

Entre 24 min et 92 min :

C’est la fourchette de durée des documentaires réalisés en France.

Salaire

Le salaire moyen du documentariste — qui est composé d’un salaire fixe, de droits d’auteur et de droits de diffusion — peut varier en fonction de nombreux facteurs, tels que son niveau d'expérience, l’envergure du projet, la situation du marché... En moyenne, le salaire d’un documentariste débutant peut être compris entre 20.000 et 40.000€ brut par an, une fourchette extrêmement large !

Téléchargez la documentation
degrade_rouge_fond